A la mémoire d'Yves Fournier

Yves Fournier (11 Septembre 1928 - 27 Janvier 2015)

Mon Papa est pour moi un roc, un homme sur qui l’on peut compter vraiment.

Un homme qui prend toujours soin de Maman, de ses filles et de tous ceux qui l’entourent.

Un Papa qui n’avait qu’à froncer les sourcils et faire les gros yeux et j’avais compris que j’avais fait une bêtise.

Un Papa qui ne montre pas sa peine quand quelqu’un l’a blessé et qui ne connait pas la rancune.

Un Papa qui aime le Soleil, qu’il soit Auvergnat ou Antillais, et qui s’assoit toujours un instant pour faire le plein de ses rayons chauds.

Un Papa qui a fait le tour du monde mais qui est resté simple et fidèle à sa famille et ses amis et qui n’avait qu’un souhait en rentrant d’un long voyage, une bonne soupe maison faite par Maman.

Un Papa qui devenait papy gâteaux quand il veillait sur ses petits fils avec bienveillance.

Aujourd’hui, je n’ai pas 50 ans. Aujourd’hui je suis la petite fille, comme ma sœur d’ailleurs, la petite fille qu’il appelait « moustique » et qui appelait ma sœur « ma puce ».

Alors je me dis qu’il a retrouvé là haut ses parents, ses sœurs et son beau frère et toute la famille qu’il chérissait. Il va veiller sur nous tous et nous guider, nous protéger.

Nous t’embrassons si fort.

Isabelle Janvier 2015

retour