Lectures !

En attendant Bojangles

Olivier Bourdeaut est un écrivain français, né en 1980 à Nantes dans la Loire-Atlantique.
Son premier roman En attendant Bojangles, paru en 2016 aux éditions Finitude, est récompensé la même année du prix France Culture-Télérama, du grand prix RTL-Lire, du prix Emmanuel-Roblès, et du prix Roman France Télévisions.
Son 2ème roman, Pactum salis, parait en 2018 chez le même éditeur ( voir ici).

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.
L'optimisme des comédies de Capra, allié à la fantaisie de L'Écume des jours.

Extrait: "Et puis tout d'un coup, j'avais vu Maman sortir de nulle part pour rejoindre le cœur de la piste en sautillant, une main sur la hanche et l'autre offerte en direction de mon père. Même si elle avait l'air sûre d'elle, j'avais vraiment eu très peur et j'ai pensé qu'ils n'avaient pas le droit à l'erreur. Papa était entré dans l'arène le menton dressé et la foule s'était calmée, par curiosité, pour observer danser les seuls étrangers de la soirée. Après un silence d'une éternité, l'orchestre avait démarré et mes parents avaient commencé à danser doucement en se tournant autour, la tête légèrement baissée et les yeux dans les yeux, comme s'ils étaient en trai de se chercher, de s'apprivoiser."

C'est une histoire de folie douce, belle et romantique, qui ne concerne plus vraiment une personne mais toute une famille, régie par ses propres règles !
C'est un roman très drôle qui fait du bien et qui a sa musique: Mr Bojangles de Nina Simone !
article Mai 2017 retour