Lectures !

Pourquoi j'ai mangé mon père

Roy Lewis, né le 6 novembre 1913 en France et mort le 9 novembre 1996 à Londres, était un journaliste, économiste, et écrivain anglais. Il fut l'auteur de Mr Gladstone et la demi-mondaine et de La Véritable Histoire du dernier roi socialiste. Pourquoi j'ai mangé mon père a été publié sous le titre original The Evolution Man, mais le roman a été publié pour la première fois en 1960 sous le titre What We Did to Father.

"Ta saloperie de feu va vous éteindre tous, toi et ton espèce, et en un rien de temps, crois-moi ! Yah ! Je remonte sur mon arbre, cette fois tu as passé les bornes, Edouard, et rappelle-toi, le brontosaure aussi avait passé les bornes, où est-il à présent ? Back to the trees ! clama-t-il en cri de ralliement. Retour aux arbres !"
Les inventions et mésaventures d’Edouard, hominien de génie, auquel s’oppose son frère Vania, un écolo de la préhistoire, narrées avec les tics de langage de nos modernes ethnologues, ont valu à ce désopilant roman un succès immédiat.

Dans l'époque géologique baptisée Pléistocène, les hominiens ont connu une explosion évolutive.
Edouard est un chef de tribu visionnaire qui, avec Sagesse et faisant preuve d’un recul formidable, amène le feu à son clan, apprend avec eux à le domestiquer et à le créer. De la cuisson des aliments à la confection de flèches à la pointe durcie par la flamme, ce génie échange avec les siens dans un langage élaboré et déjà apparait l’Art, les prémices des croyances qui préfigurent les religions et une nouvelle conception de la mort et d’un après…
Le pithécanthrope n’est plus parmi les animaux mais sent poindre un statut nouveau que lui confère son intelligence et ses nouveaux atouts de chasseur. L’arbre ne sera plus son refuge, entouré de tant de prédateurs ; il se tiendra debout et tiendra en respects les autres espèces par le feu.
Mais l'Evolution passera par un nécessaire mélange des gènes hors du clan et la Science se partage avec les autres tribus moins avancées au risque de quelques accidents.
L’Evolution explose et va si vite qu’elle peut effrayer les enfants du génie, géniaux à leur tour dans l’Art, dans la chasse, dans la technique du feu et même la sociologie et la psychologie. Pour limiter la divulgation du savoir et de l’avantage possible que l’on a sur les autres en ne le partageant pas, la question s’impose aux enfants : pourquoi ne pas tuer le père ?
Ce récit est tout bonnement hilarant ! retour

Imprimer version mobile du site
style 1 style 2 style 3 style 4 style 5

Nouveau
Liberté scientifique et risques...Liberté scientifique et risques

Liberté scientifique et risques du métier. Rencontre organisée en hommage à Fariba Adelkhah dans le cadre du séminaire « Sociologie et anthropologie sociale du politique. Penser en pensant à elle » du CERI

Actualité du 10 sept 2021

10 sept 2021

Toutes les actus !

Agenda
WCN 2021 VirtuelWCN 2021 Virtuel

25ème Congrès Mondial de Neurologie
Rome, Italie
4 oct 2021
(durée: 4 jours)

4 oct 2021
(durée : 4 jours)

SFNC 2021SFNC 2021

Congrès de la Société Française de Neurochirurgie
Nice
6 oct 2021
(durée: 3 jours)

6 oct 2021
(durée : 3 jours)

Tous les évènements


Facebook LinkedIn Twitter

Vous êtes ici: Accueil > Le blog > Voyages et découvertes > Lecture > Roy LEWIS, Pourquoi j'ai mangé mon père