Lectures !

Réparer les vivants

Maylis de Kerangal est éditrice et écrivain, née le 16 juin 1957 à Toulon. Elle a travaillé comme éditrice aux éditions du Baron perché, aux Guides et au secteur jeunesse de Gallimard.

Elle est l'auteur des romans, Je marche sous un ciel de traîne (2000), La Vie voyageuse (2003) et d'un recueil de nouvelles très remarqué : Ni fleurs ni couronnes (2006).
En 2008, paraît Corniche Kennedy. Son roman Naissance d’un pont, reçoit le prix Médicis (2010) et Tangente vers l'Est concours pour le prix Orange du Livre (2012). En 2014, Réparer les vivants, grand prix RTL Lire, reçoit également le prix Le roman des étudiants France Culture-Télérama et le Prix Orange du livre.

"et toujours l'énormité de leur annonce le stupéfie, lui explose à la figure.
Car ce que Goulon et Mollaret sont venus dire tient en une phrase en forme de bombe à fragmentation lente:
l'arrêt du coeur n'est plus le signe de la mort, c'est désormais l'abolition des fonctions cérébrales qui l'atteste. En d'autres termes: si je ne pense plus alors je ne suis plus.
Déposition du coeur et sacre du cerveau - un coup d'Etat symbolique, une révolution."
(Voir l'article de Mollaret et Goulon ici)

Un excellent livre à lire et une excellente occasion de partager sa décision au sujet du don de ses organes à sa mort...
article Février 2017 retour

Imprimer version mobile du site
style 1 style 2 style 3 style 4 style 5

Nouveau
Follow-up STOC...Follow-up STOC

Mallet L et al. (2019) Long-term effects of subthalamic stimulation in Obsessive-Compulsive Disorder: Follow-up of a randomized controlled trial. Brain Stimulation 12(4), 1080-1082

Actualité du 10 déc 2019

10 déc 2019

Toutes les actus !

Agenda
11ème Noël Magique11ème Noël Magique
Bientôt Noël, gratuit & utile pour les enfants hospitalisés
France
25 déc 2019

25 déc 2019

Court MétrageCourt Métrage

42ème Festival et 35ème Marché International
Clermont-Ferrand
31 jan 2020
(durée: 9 jours)

31 jan 2020
(durée : 9 jours)

Tous les évènements


Facebook LinkedIn Twitter

Vous êtes ici: > > > > MAYLIS DE KERANGAL, Réparer les vivants
L'hôpital public en France est très malade !