Lectures !

La délicatesse

David Foenkinos, né le 28 octobre 1974 à Paris, est un romancier français.
Son premier roman "Inversion de l'idiotie. De l'influence de deux Polonais" est publié en 2002 chez Gallimard.
Ses romans sont "Entre les oreilles", paru chez Gallimard, en 2002; "Le Potentiel érotique de ma femme", chez le même éditeur, 2004; "En cas de bonheur", édité chez Flammarion, 2005; "Les Cœurs autonomes", chez Grasset, 2006; "Qui se souvient de David Foenkinos ?", publié en août 2007 chez Gallimard; "Nos séparations", chez Gallimard en 2008; "La Délicatesse", chez le même éditeur, 2009; "Bernard", aux éditions du Moteur, 2010; "Le Petit Garçon qui disait toujours non", publié chez Albin Michel Jeunesse, 2011; "Les Souvenirs", Gallimard, 2011 ( ici ); "Le Saule pleureur de bonne humeur", Albin Michel Jeunesse, 2012; "Je vais mieux", Gallimard, 2013; "La Tête de l'emploi", J'ai Lu, 2014 ( ici ); "Charlotte", Gallimard, 2014; "Le mystère Henri Pick", Gallimard, 2016 ( ici ).
Ses romans sont traduits à l'étranger, dans trente-cinq langues.

François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, ça serait parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse...
– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité.

La Délicatesse a obtenu dix prix littéraires et a été traduit dans une quarantaine de langues.

D'un Amour à un autre, une très belle écriture pour un roman drôle et grave à la fois, un peu lent !
article Novembre 2017 retour